Les pages à Daniel
 Vous êtes ici : Accueil >
L'avancement du projet

Paris ne s'est pas fait en un jour. Ce réseau suit rigoureusement cette maxime. Il s'agit d'un gros projet. Si la partie technique est terminée, ainsi que la pose de la voie, nous savons pertinemment qu'il faudra encore quelques années avant que le décor ne soit véritablement terminé . Le tableau ci-dessous récapitule son état d'avancement.

Thème
Terminé
Commentaires

Aménagement de la pièce

Oui

Située dans le sous sol, cette pièce fait 7,60m par 3,70m. Le sol est carrelé, l'isolation réalisée, les murs sont peints d'une teinte bleue clair rappelant le ciel. Il est prévu de peindre des nuages pour améliorer l'effet visuel. Pièce idéale pour réaliser ce réseau

Etude du tracé
Oui..

Comme il a été précisé plus haut, l'utilisation de 3rd Planit a beaucoup aidé dans la conception du réseau. Nous ne comptons plus plus les versions de plans de voies qui ont été nécessaires pour aboutir à un résultat satisfaisant (aujourd'hui). Ce logiciel nous a permis de dessiner des courbes et des pentes plausibles. De plus, la gestion des altitudes a été bien facilitée. La fonction 3D donne une image très concrète du réseau, même si le décor n'est pas encore planté.
Enfin, cerise sur le gateau, avec 3rd Planit, vous pouvez vous mettre dans la peau du mécanicien afin d'observer la vision depuis le poste de conduite, en circulation.

 Ossature
Oui

Réalisée en tasseau de 70 x 27, elle est prévue pour supporter le poids d'un homme (de corpulence raisonnable !). Egalement réalisée avec l'aide de 3rd Planit, tout est démontable.

Les 3 ponts amovibles sont opérationnels. Chacun d'eux dispose d'un contact ILS, contrôlé par le PC. Ce dernier couperait immédiatement l'alimentation traction si un train venait à s'approcher trop près de la partie ouverte...

 Pose de la voie
100%

La pose de la voie sur les 3 niveaux est enfin terminée. L'ensemble utilise 137m de rail Peco code 100 et des aiguilles electrofrog Peco. Toutes les aiguilles du réseau sont manoeuvrées par mécanisme à mouvement lent (Fulgurex). Bien qu'un peu bruyant, cela fonctionne sans problème.

Il ne reste plus qu'à exploiter ce superbe réseau (technique pour le moment), pour profiter des points positifs et tenter de remédier aux points négatifs qui seraient constatés.

Le paramétrage des 2 PMV a été repris afin qu'ils retrouvent leur statut de voie de service. Nous avons donc supprimé le BAL qui permettait provisoirement de les traverser...

DCC
Oui

A nos yeux, il s'agit de la partie technique qui s'est avérée la plus délicate à mettre au point de ce projet : concevoir une électronique permettant de commander les décodeurs qui équipent les engins moteur. Désormais, tout ceci fonctionne parfaitement. L'installation comprend : l'alimentation traction, la carte DCC et le booster. Il nous est désormais possible de faire circuler jusqu'à 8 trains en DCC simultanément. Que de chemin parcouru depuis le "Disjoncta 1500" de chez Jouef, c'est absolument fabuleux.

Pupitres
Oui

Si ce n'est pas le coeur de l'installation, les pupitres jouent cependant un rôle capital dans le système : ils préparent les messages DCC à destination des décodeurs embarqués, que ce soit en mode manuel (calcul en fonction de la position des manettes) ou en mode automatique (calcul en fonction de la signalisation).

En manuel, ils gèrent la fonction Contrôle de vitesse. Tout ceci avec un seul composant actif : un micro contrôleur !

Il existe deux types de pupitres :
- Le grand pupitre, dénommé pupitre 1, encombrant mais doté d'une ergonomie confortable, associé à une nouveauté : le visualisateur pupitre 1
- Les petits pupitres. Ils sont plus compacts mais un peu moins ergonomiques que le grand pupitre. Pour cette raison, ils sont surtout prévus pour fonctionner en automatique.

Les pupitres sont terminés. Le grand pupitre est le préféré, car sa taille est confortable. En fait, nous avons réutilisé l'ancien pupitre, de l'époque de l'analogique. Quelle honte de loger une carte de 10 cm x 8 cm dans un pupitre de 36 cm x 28 cm ! Mais bon, nous dirons que c'est pour des raisons d'ergonomie.

Circuits de voie

(aussi dénommés
CDV ou zones)
Oui

Après de nombreux tests, nous avons choisi la solution de CDV utilisant la détection classique via diodes tête- bêche. La détection par transformateur de courant, bien que séduisante pour la séparation des circuits, ne donne pas de supers résultats quant à la sensibilité. De plus, cette option est perturbée par la composante capacitive des câbles et de la voie. En effet, toutes nos cartes CDV sont regroupées sur un chassis technique. Donc la longueur de câblage entre le chassis et la voie n'est pas négligeable.

Les 6 cartes CDV (8 circuits de voie par carte) sont installées et fonctionnent parfaitement. La sensibilité d'un circuit de voie est de l'ordre de 20 Kohms. Chaque entrée sur la carte CDV est isolée par un optocoupleur assurant ainsi une bonne séparation des alimentations traction et logique. La sortie de l'info des 8 CDV s'effectue en liaison série de façon à pouvoir être acquise par le PC. Les cartes sont montées en cascade. Cette disposition permet de limiter le câblage et le nombre d'entrées sur la carte Entrées/Sorties. Bien entendu, tous les essieux du matériel remorqué ont été graphités pour permettre une détection correcte.

Poste d'aiguillage
Oui

Ces fonctions sont réalisées par le PC. Ce poste se décompose en 2 parties essentielles :
- Le TCO est affiché sur l'écran 24 pouces du PC. Il respecte le graphisme des vrais TCO écran des postes modernes (PRCI, PAI) et fait très réaliste.
- Le pupitre en revanche est du type PRS. En effet, il offre une bien meilleure ergonomie que les saisies de dialogues informatiques des postes modernes. Il est situé dans la partie inférieure de l'écran. Par simple clic, il permet de commander un itinéraire en destruction automatique (boutons blancs) ou en tracé permanent (boutons jaunes). En fait, ce TCO permet d'effectuer de nombreuses opérations et d'afficher des renseignements précieux pour la maintenance du réseau. (déverminage, mode simulation, configuration des pupitres ou des décodeurs, etc ...)
Bloc Automatique
Oui

Cette fonctionnalité est opérationnelle. Les indications pouvant être présentées sont : C, S, S Cli, Cv, M, RR Cli, TIVE 60, R Cli, A Cli et VL. L'installation physique des signaux n'est pas totalement terminée. Cela n'est pas gênant car l'indication du prochain signal à franchir est répétée sur le pupitre correspondant au train, ou, le cas échéant, sur le visualisateur du pupitre 1.

Le bloc automatique consiste pour le PC, en une multitude d'équations très simples, qui permettent de préciser à chaque signal l'indication à présenter.

 Signaux
Oui

L'allumage des leds des panneaux lumineux (signaux) est assuré par les cartes PAN. Chaque carte PAN peut gérer jusqu'à 6 panneaux lumineux. Pour faciliter le câblage de l'installation, le réseau comprend une partie Nord et une partie Sud. Les 4 cartes PAN Nord et les 3 cartes PAN Sud sont testées et installées.

La carte ALIM PAN fournit l'alimentation 12V des leds des panneaux. Elle offre les caractéristiques suivantes :

- 4 sorties clignoteurs, décalées dans le temps, pour gérer la totalité du réseau. En effet, nous ne voulions pas que tous les panneaux clignotent en phase.
- la cadence de 70 clignotements par minute est respectée.
- le clignotement simule l'inertie d'allumage et d'extinction des lampes à incandescence.

Ces 3 points permettent d'obtenir un effet comparable à celui des vrais signaux. 33 signaux sont en service sur les 38 prévus sur ce réseau. Il n'est pas certain que les 5 autres signaux soient installés ultérieurement car ils ne sont pas visibles. Un Tableau Indicateur de Provenance (TIP) est prévu pour équiper le Cv 136.

Suivi
Oui

Lors de la mise en service d'un engin moteur, il est nécessaire d'indiquer à l'installation par quel pupitre ce train sera commandé (initialisation). Cette opération se fait très facilement par clic de souris sur le TCO.

Ensuite, le module Suivi transfère l'info "pupitre" au fur et à mesure de l'avancement du train, de signal en signal. Ce système est désormais opérationnel et fonctionne très bien. Il assure également la mise à jour du tableau d'affectation des voies PMV.

Tableau d'affectation des voies des PMV
Oui

A l'usage, il est apparu pénible de devoir rechercher un engin-moteur caché quelque part dans les voies de service des PMV. Le problème a été solutionné par la création d'un tableau d'affectation des voies PMV qui liste géographiquement tous les engins-moteur stationnés sur ces voies de service. La mise à jour de ce tableau est réalisée automatiquement à chaque entrée ou sortie de matériel moteur.

Décor
Gare de Bassange :terminé
Le reste: en cours

Le décor de la gare de Bassange (décor mural, quais, éclairage, ballastage des voies) est terminé. Cela a permis de poser ensuite les voies du niveau supérieur.

A noter que la mise en place du village de Bassange proprement dit sera entreprise plus tard. La priorité étant de tester la totalité de l'installation en fonctionnement afin d'apporter les modifications ou améliorations nécessaires.

Pour résumer
 

Les parties électronique et informatique du réseau sont terminées. Le câblage complet est réalisé (CDV, signaux, aiguilles), sauf bien sûr pour les signaux qui ne sont pas (ou qui ne seront jamais) installés.

La pose des voies est achevée. Désormais nous profitons de ce répit pour exploiter ce réseau comme il se doit, avant la poursuite du décor. Ainsi, après une exploitation intensive de l'installation, nous avons décidé de limiter la vitesse de ligne à 140 kmh pour préserver le matériel roulant et éviter l'effet "circuit 24" assez désagréable. En conséquence, la vitesse maxi de franchissement d'un signal présentant l'avertissement est passée de 90 kmh à 80 kmh.